Appel de Garches

Garches, le 25 mars 2020

Je lance un appel au Président de la République et à son Ministre de la Santé.

Je suis administrateur de la Fondation de l’IHU de Marseille et je viens d’avoir connaissance des nouveaux résultats des essais cliniques effectués par le Professeur Didier Raoult démontrant que l’association médicamenteuse d’hydrochloroquine à la dose de 600 mg/jour et d’azythromycine à la dose de 250 mg/jour pendant dix jours diminue drastiquement la charge virale des malades et donc leur contagiosité.

C’est un appel qui vous demande, Monsieur le Président, Monsieur le Ministre de la Santé, de permettre à tous les médecins Français, qu’ils soient libéraux ou hospitaliers, de pouvoir prescrire, en leur âme et conscience, cette association médicamenteuse à tous les malades atteints par le COVID-19 symptomatiques, sachant que plus le traitement est administré tôt, plus il est efficace et non pas le réserver aux seules formes sévères ou, pire, aux détresses respiratoires aiguës pour lesquelles, nous le savons, il est souvent trop tard.

J’invite les Français qui sont atteints du COVID-19 et qui sont symptomatiques, à ne pas s’automédiquer et à demander à leur médecin s’il souhaite prescrire ce traitement, et si oui, après avoir fait un électrocardiogramme.

Si je lance cet appel, c’est parce que nous n’avons pas le temps d’attendre des essais cliniques parfaits qui arriveront trop tard pour beaucoup trop de malades.

L’espérance peut-elle disparaître ?

Non. Nous avons tous un devoir de résistance.

Nous pouvons encore gagner ce combat.

Je vous remercie.

Philippe Douste-Blazy

Appel de Garches

Garches, le 25 mars 2020Je lance un appel au Président de la République et à son Ministre de la Santé.Je suis administrateur de la Fondation de l’IHU de Marseille et je viens d’avoir connaissance des nouveaux résultats des essais cliniques effectués par le Professeur Didier Raoult démontrant que l’association médicamenteuse d’hydrochloroquine à la dose de 600 mg/jour et d’azythromycine à la dose de 250 mg/jour pendant dix jours diminue drastiquement la charge virale des malades et donc leur contagiosité. C’est un appel qui vous demande, Monsieur le Président, Monsieur le Ministre de la Santé, de permettre à tous les médecins Français, qu’ils soient libéraux ou hospitaliers, de pouvoir prescrire, en leur âme et conscience, cette association médicamenteuse à tous les malades atteints par le COVID-19 symptomatiques, sachant que plus le traitement est administré tôt, plus il est efficace et non pas le réserver aux seules formes sévères ou, pire, aux détresses respiratoires aiguës pour lesquelles, nous le savons, il est souvent trop tard.J’invite les Français qui sont atteints du COVID-19 et qui sont symptomatiques, à ne pas s'automédiquer et à demander à leur médecin s’il souhaite prescrire ce traitement, et si oui, après avoir fait un électrocardiogramme. Si je lance cet appel, c’est parce que nous n’avons pas le temps d’attendre des essais cliniques parfaits qui arriveront trop tard pour beaucoup trop de malades.L’espérance peut-elle disparaître ? Non. Nous avons tous un devoir de résistance.Nous pouvons encore gagner ce combat.Je vous remercie.Philippe Douste-Blazy

Gepostet von Philippe Douste-Blazy am Donnerstag, 26. März 2020

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *