Un islamiste et agent de la CIA, nommé Khizr Khan ?

Les médias traditionnels des États-Unis ont jeté tout leur poids pour soutenir l’avocat islamiste et agent de la CIA, nommé Khizr Khan. Cet avocat soutient Hillary contre Donald Trump, et avait déclaré publiquement : Les lois et la Constitution américaines « doivent toujours être subordonnées à la charia ».

La carrière juridique de cet avocat a été entièrement consacrée à aider des terroristes (connus et présumés), arabes pakistanais et saoudiens à entrer aux États-Unis.

Le premier fichier de renseignements concernant Khizr Khan avait été créé en 1988 par le KGB.

Quant à savoir pourquoi le KGB s’était intéressé à Khizr Khan, il faut remonter à l’ancien régime soviétique et à son échec dans la guerre d’Afghanistan. Commencée en Décembre 1979, elle a duré jusqu’en 1989, et tué plus de 14.000 soldats russes, plus de 90.000 Moudjahidines, et jusqu’à 1,5 million de civils innocents.

En réalité, cette guerre a été commencée par les Américains quand le 3 Juillet 1979, le président Jimmy Carter a signé un ordre secret autorisant la CIA à mener l’ »Opération Cyclone » qui consistait à financer et armer des terroristes islamistes afin de détruire le gouvernement afghan pro soviétique. Un traité entre l’Afghanistan et l’Union Soviétique obligeait cette dernière à défendre l’Afghanistan contre les entreprises déstabilisatrices venant de l’étranger.

 [Note: Dans ses Mémoires, Robert Gates, agent de la CIA et secrétaire à la Défense plus tard sous les présidents Bush et Obama, raconte une réunion du personnel Mars 1979 où les fonctionnaires de la CIA ont demandé s’ils devaient continuer à financer les moudjahidines afin d’entraîner «les Soviétiques dans un bourbier analogue au bourbier vietnamien « . La réunion a décidé de les financer pour acheter des armes.]

ci-dessous : Arabie Saoudite 1979: Zbigniew Brzezinski, conseiller à la sécurité nationale des États-Unis au Président Carter (à gauche) et l’agent de la CIA Tim Osman (à droite) -également connu sous le nom d’Oussama ben Laden

Dans le cadre de l’Opération Cyclone de la CIA, les agents de renseignement américains ont commencé à recruter de jeunes pakistanais, étudiants en droit et avocats, plus particulièrement de Punjab University Law College (PULC) à Lahore, au Pakistan, qui a été (et est toujours) contrôlée par la « CIA pakistanaise » connue sous le nom du Pakistan Services Intelligence (ISI)  et l’un d’entre eux était Khizr Khan.

Comme tous les étudiants et les avocats en droit pakistanais recrutés par la CIA,Khizr Khan est entré aux États-Unis en 1980 et a reçu une maîtrise de l’Université du Missouri en 1982 avec comme spécialisation le droit commercial international des nations islamiques, en particulier l’Arabie Saoudite et le Pakistan.

La réalité, cependant, est que la CIA avait (et a toujours) besoin d’avocats islamiques(istes) comme Khizr Khan pour l’Opération Cyclone (et pour d’autres, comme le mal nommé « Printemps Arabe »), connaissant les dessous du système des banques islamiques et de leur système de corruption et de dessous de tablehalal,  connu sous le nom «bakchich». Les Américains avaient à maîtriser ce système afin de faciliter leurs transactions d’armes, et pour faire venir leurs terroristes aux États-Unis, sans violer aucune loi « islamique » ou américaine.

Bien protégé par la CIA tout au long de sa carrière, Khizr Khan a été utilisé, par exemple, pour faciliter l’entrée aux États-Unis les terroristes  ayant participé aux attentats sous faux drapeau : les Saoudiens du 11/9/2001, Dzhokhar Tsarnaev et Tamerlan Tsarnaev de celui de Boston en 2013, Tashfeen Malik, et son mari, Rizwan Farook, de celui de San Bernardino en 2015.

Khizr Khan a donc une très longue expérience de 30 ans dans la manipulation des lois de visa et d’immigration des États-Unis pour adapter les dossiers des terroristes choisis par la CIA aux besoins de celle-ci.

Le site du cabinet d’avocats de Khizr Khan (KM Khan Law Office) a retiré cette semaine une publicité sur le fait qu’il a l’appui de la CIA auprès des services de immigrations pour faciliter l’obtention de visas par les demandeurs islamiques liées ou non au terrorisme. Vous pouvez voir cette publicité ICI.

Pourquoi les médias de propagande grand public américain soutiennent-ils Khizr Khan ?

La réponse est que, dans un récent discours qu’il a donné devant les partisans du régime Obama-Clinton dans lequel il a partagé les souvenirs de son fils perdu dans la guerre en Irak, et il a attaqué Donald Trump en utilisant la Constitution des États-Unis. Il a volontairement oublié qu’il avait publiquement déclaré que les lois américaines et la Constitution américaine « doivent toujours être subordonnées à la charia ».

Source :  http://www.whatdoesitmean.com/index2084.htm

Hannibal GENSERIC

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *