Essays On Being A Us Citizen In 2008 101 Essays That Will Change Your Life Book Essay 12 Rabi Ul Awal Speech Clark Essay Expedition Lewis

Stéphane Ravier en déplacement officiel en Arménie

2ème journée en Arménie 🇦🇲 : déplacement officiel à Goris, dans la région du Syunik.
La ville de Goris, et plus largement sa région du Syunik, sont les premiers contacts avec la région de l’Artsakh attaquée par l’Azerbaïdjan le 27 septembre dernier.
Région peuplée par une large majorité d’Arméniens, l’Artsakh est la proie des Azéris qui agissent, sévissent et massacrent avec le soutien implicite du sultan turc Erdogan.
Face à cette agression caractérisée de l’Azerbaïdjan, et face à cette menace d’hégémonie turque dans la région qui met en péril l’existence même de l’Arménie, les Arméniens sont entrés en résistance, déterminés à chasser l’occupant azéri.
Le Gouverneur de la région du Syunik, Hounan Poghossian, mobilisé avec ses hommes au front, a pris de son temps pour nous recevoir et nous parler de la situation actuelle.
Le propos est clair : Le combat de l’Arménie aujourd’hui peut devenir celui de la France et de l’Europe demain.
Il n’y a donc pas d’autre alternative que la victoire pour sécuriser la zone. Et pour cela tous les sacrifices sont demandés, tous, y compris celui de sacrifier sa vie.
Le Vice Ministre de la Santé, Shavarsh Grigorian, m’a accueilli avec la direction de l’hôpital militaire de premiers secours et m’a permis de rencontrer le personnel médical mobilisé, ainsi que certains soldats blessés : ils n’ont qu’un désir, retourner se battre pour libérer l’Artsakh !
L’organisation rapide du pays pour répondre à l’effort de guerre est impressionnante et efficace.
Que cela soit au front ou à l’arrière, le pays est entièrement mobilisé.
Les convois de volontaires pour se battre pour la mère Patrie sont interminables, les hôpitaux sont prêts, renforcés de médecins de la diaspora arménienne arrivés du monde entier.
La journée a continué par le déplacement au village de Tegh dans les montagnes de Goris.

J’ai accompagné l’association

SOS Chrétiens d’Orient

pour remettre des donations aux familles de réfugiés de l’Artsakh.

Essentiellement des femmes et des enfants, dont les pères, maris, fils, sont entrain de se battre pour leur terre.
Des témoignages bouleversants, et malgré le dénuement, une dignité toujours conservée.
Enfin, j’ai déposé un cierge au Monastère Tatev, du 9ème siècle, joyau historique et religieux, un cierge pour la paix, le courage et la santé de ces familles qui ont tout perdu.
Dans le regard des combattants, comme dans celui de leurs parents, je n’y ai vu aucune haine, même pas envers leurs ennemis, mais seulement l’amour de l’Arménie. 🇦🇲

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *